Kakariki à Front Rouge

Kakariki à front rouge

Classification :

Photo de Michael/digitaltrail issue de Flickr, licence Creative Commons


Nom vernaculaire : Cyanoramphus novaezelandiae

Nom anglais : Red-fronted Parakeet

Ordre : Psittaciformes

Il existe huits sous espèces de Kakariki à Front Rouge :

  • Cyanoramphus n. novaezelandiae (Red-fronted Parakeet, Sparrman, 1787)
  • Cyanoramphus n. erythrotis (Macquarie Red-fronted Parakeet , Wagler, 1832)
  • Cyanoramphus n. cooki (Norfolk Red-fronted Parakeet ,G.R.Gray, 1859)
  • Cyanoramphus n. saisseti (New Caledonian Red-fronted Parakeet, Verreaux and Des Murs, 1860)
  • Cyanoramphus n. hochsteteri (Antipodes Red-fronted Parakeet, Reischek, 1889)
  • Cyanoramphus n. cyanurus (Kermadec Red-fronted Parakeet, Salvadori, 1891)
  • Cyanoramphus n. subflavescens (Lord Howe Island Parakeet, Salvadori, 1891)
  • Cyanoramphus n. chathamensis (Chatham Red-fronted Parakeet, Oliver, 1930)

[RETOUR]

Données chiffrées :

Photo de Barbara Dieu issue de Flickr, licence Creative Commons


Longévité :
10 ans

Plumage définitif :

Longueur du corps : Entre 26 et 32 cm selon les sous espèces.

Poids moyen : 60-100 gr

[RETOUR]

Dans la Nature :

Photo de Jackson Wood issue de Flickr, licence Creative Commons


Distribution :
Pour faire simple (chaque espèce vit sur une ou plusieurs îles différentes), ces oiseaux vivent sur des îles proches de l’Australie.

Habitat naturel : Forêts de Nouvelle Zélande et dans les arbustes des prairies des îles proches de l'Australie. Ils vivent en couple ou en très petits groupes et aiment se nourrir au sol.

Statut juridique et rareté (en captivité): C'est une espèce couramment rencontrée en aviculture. Elle est classée en annexe 1 du CITES du fait de sa population déclinante dans la nature.

[RETOUR]

En Captivité :

Photo de OxFCAF issue de Flickr, licence Creative Commons

Reproduction :

Dimorphisme sexuel : Le mâle a un bec plus massif que la femelle, cette dernière est plus petite que le mâle.

Maturité sexuelle : 5 mois (repro déconseillée avant 1 an)

Nombre d'oeufs : 4 à 9 œufs

Durée de la couvaison : 20 jours

Age du sevrage : 5-6 semaines

Taille du nid : 20 x 20 x 35 cm, nichoir vertical

Taille de la bague :

Caractéristiques de la reproduction : Très facile.

Dans la Cage :

Taille de la cage :

Taille de la volière :

Cohabitation : Possible avec d’autres espèces. En période de reproduction, la cohabitation n'est possible qu'avec des oiseaux de la même espèce car le mâle devient très territorial.


[RETOUR]

Avec l'Homme :

Caractère des EAM :



Photo de OxFCAF issue de Flickr, licence Creative Commons

Le kakariki est un oiseau très joueur et très intéractif. C'est un petit clown qui a sans cesse besoin de s'occuper, de jouer, d'observer. Il est très curieux et ne prend pas facilement peur ce qui en fait un explorateur redoutable. Il aime se poser au sol pour "fourrager" dans la maison mais n'est pas très destructeur.

Le kakariki n'est pas très demandeur de câlins, il s'en lasse vite et préfère s'occuper autrement. Le kakariki est encore une fois un oiseau très actif et infatiguable, il se détache des autres perruches sur ce point. Il possède un vol très rapide.

C'est un oiseau très familier qui peut même s'apprivoiser s'il n'est pas élevé à la main. Il peut par contre se montrer tétu et le mâle peut même devenir territorial et défendre avec ferveur une pièce de la maison.

Propension à crier :




Photo de Heather W issue de Flickr, licence Creative Commons

Le kakariki crie assez souvent mais son cri est très discret voire même rigolo à entendre puisqu'on le décrit souvent comme un bêlement de chèvre. Elevé à la main il se montre plus discret. On peut sans problème le faire vivre en appartement et il convient aux personnes qui supportent peu les cris.

C'est un oiseau qui n'imite pas trop les sons et qui ne parle pas.

 

[RETOUR]