Agapornis Roseicollis

Agapornis roseicollis

Classification :

Photo de Peter Békési issue de Flickr, licence Creative Commons.

Nom scientifique : Agapornis Roseicollis

Nom anglais : Peach-Faced Lovebird

Ordre : Psittaciformes

Il existe deux sous espèces : agapornis roseicollis roseicollis (Peach-Faced Lovebird, Vieillot, 1818) et agapornis roseicollis catumbella (Angola Peach-Faced Lovebird, Hall, 1952).

[RETOUR]

Données chiffrées :

Photo de loei88 issue de Flickr, licence Creative Commons.

Longévité :

Plumage définitif :

Longueur du corps : 15 cm

[RETOUR]

Dans la Nature :

Photo de Peter Békési issue de Flickr, licence Creative Commons.

Distribution :

  • A.r. roseicollis : Namibie (au Sud de la rivière Orange et au Nord de Cap Province ainsi qu’à l’intérieur vers le lac Ngami) et Botswana
  • A.r. catumbella : Sud de l’Angola

Habitat naturel : Toujours relativement près d’un point d’eau, ces oiseaux peuvent vivre jusqu’à 1600 m d’altitude. Ils ont tendance à vivre dans des coins rocheux contenant des buissons et des arbres. On peut aussi les trouver dans des zones cultivées ou près de points d’eau dans des zones inhabitées.

Statut juridique et rareté (en élevage) :

[RETOUR]

Reproduction :

Photo de Ferran Pestaña issue de Flickr, licence Creative Commons.

Dimorphisme sexuel : Aucun

Maturité sexuelle :

Nombre d'oeufs : 3 à 6 œufs

Durée de la couvaison : 20 à 23 jours

Age du sevrage : 6 semaines

Taille du nid : 15 x 15 x 25 cm (trou : 5 cm de diamètre)

Taille de la bague :

Caractéristiques de la reproduction : Ces oiseaux se reproduisent facilement.

Cohabitation : Envisageable avec d’autres agapornis, en grande volière. Les bagarres sont cependant possibles.


[RETOUR]

Avec l'Homme :

Photo de Ferran Pestaña issue de Flickr, licence Creative Commons.

Caractère des EAM :

Les inséparables ont tous un profil comportemental proche, malgré leur petite taille ils prennent beaucoup de place dans la famille ! Ce sont des oiseaux actifs, qui ont un grand besoin d'occupation. Ils aiment déchiquetter des objets : il faut leur fournir beaucoup de jouets. Les inséparables sont égalements très intéractifs avec leur propriétaires et très curieux, ils prennent activement part à la vie de la famille. Ils peuvent se montrer exclusif et se lier à une seule personne dans la famille mais cela dépend entre autre de l'éducation qu'on leur procure : on peut assez facilement luter contre cela en les habituant dès le début à être manipulés par tous les membres de la famille et par les étrangers.

On les considère souvent comme de petits perroquets, d'abord car ils ont la queue courte contrairement aux perruches, mais aussi car ils sont assez intelligents et expressifs. Malgré tout leur intelligence n'est pas comparable à celle d'un perroquet type Gris du Gabon. Par ailleurs, les inséparables ne parlent pas, ils imitent simplement quelques sons.

Mais attention, les inséparables ne sont pas faits pour n'importe qui ! L'idéal est d'avoir déjà un peu d'expérience avec les oiseaux lorsque l'on prend un inséparable afin d'avoir quelques notions d'éducation aviaire. En effet, ce sont des oiseaux sûrs d'eux, tétus et qui n'hésitent pas à le montrer. Ils se font facilement des fixations : lorsqu'ils veulent quelque chose, ils sont prêts à tout pour l'obtenir ! Ils peuvent même en venir à pincer pour tenter de s'imposer auprès de leur propriétaire. 

Les Roseicollis en particulier sont parmi les inséparables qui s'apprivoisent le plus facilement. Ils ont une forte personalité et se montrent assez exclusifs. Ils ont tendance à ne pas tolérer les autres animaux de compagnie et n'hésitent pas à les attaquer même s'ils ne font "pas le poids".

Propension à crier :

Les inséparables sont clairement des oiseaux bruyants. Si vous ouvrez vos fenêtres, ils peuvent se montrer dérangeant pour vos voisins les plus proches. Ils ont un cri fort, perçant et assez strident, qui n'est pas particulièrement agréable à entendre. Ils crient plus ou moins toute la journée avec des moments de pause. Si vous avez du mal avec les cris d'oiseaux alors ce ne sont pas des oiseaux faits pour vous !

L'idéal avant d'acquérir un inséparable est d'aller en écouter en animalerie afin de vous rendre compte du volume sonore engendré et du type de cris qu'ils font ...

Ces oiseaux ne parlent pas et ne sont pas de très bons imitateurs. Ils peuvent tout de même apprendre à imiter quelques sons.

[RETOUR]

 

- a.r. roseicollis : Namibie (au Sud de la rivière Orange et au Nord de Cap Province ainsi qu’à l’intérieur vers le lac Ngami) et Botswana

- a.r. catumbella : Sud de l’Angola