Perruche à Collier

Perruche à collier

Classification :


Photo de patries71 issue de Flickr, licence Creative Commons.

Nom scientifique : Psittacula krameri

Nom anglais : Ringneck parakeet

Famille :

Genre :

[RETOUR]

Données chiffrées :


Photo de André Brugmans issue de Flickr, licence Creative Commons.

Longévité : 25-30 ans

Plumage définitif : 3 ans

Longueur du corps : 40 cm

Poids moyen : 120-140 gr

[RETOUR]

Dans la Nature :


Photo de Christian Moriaux issue de Flickr, licence Creative Commons.

Distribution : Inde et Sri Lanka surtout.

Habitat naturel : A la base ce sont des oiseaux qui vivent surtout en forêt mais de nos jours on les trouve aussi près des zones habitées et cultivées.

Statut juridique et rareté (en élevage) : C'est un oiseau couramment trouvé en animalerie et chez les éleveurs. La perruche à collier est en Annexe II du CITES.

[RETOUR]

En Captivité :

Reproduction :


Photo de Nabok issue de Flickr, licence Creative Commons.

Dimorphisme sexuel : Le mâle a un collier noir et rose autour du coup alors que chez la femelle le collier est très discret, d'un vert clair jaunâtre. La queue de la femelle est plus courte.

Maturité sexuelle : 2 an voire 2 ans et demi

Nombre d'oeufs : 2-4 oeufs

Durée de la couvaison : 21-24 jours

Age du sevrage : 10-12 semaines

Taille du nid : 30 cm x 30 cm x 45 cm

Taille de la bague :

Caractéristiques de la reproduction : Facile, ce sont de bons parents.

Dans la Cage :


Photo de ouistitis issue de Flickr, licence Creative Commons.

Taille de la cage :

Taille de la volière :

Cohabitation : Il est préférable d'isoler les couples car ils peuvent se montrer territoriaux en période de reproduction.


[RETOUR]

Avec l'Homme :

Caractère des EAM :


Photo de Eric Bryan issue de Flickr, licence Creative Commons.

Les colliers EAM ont souvent mauvaise réputation. On les dit peureux, agressifs, et ils ont la réputation de redevenir sauvage.

Il est certain que la perruche à collier n'est pas un oiseau de compagnie fait pour les débutants. Pour en avoir et en profiter pleinement, il faut avoir déjà eu des perruches, avoir du temps à consacrer à un oiseau, savoir s'y prendre avec un oiseau méfiant et surtout s'être bien renseigné sur cette espèce afin de ne pas être déçu si les choses n'évoluent pas comme on l'esperait.

La perruche à collier est un oiseau qu'il faut manipuler quotidiennement et ce, durant toute sa vie, afin de conserver un apprivoisement "optimal". En effet, elle a naturellement tendance à redevenir méfiante voire sauvage si elle n'est pas solicitée régulièrement. Il faut "lutter" contre cette tendance en la prennant, la manipulant, la caressant etc ... Plus elle aura d'interraction avec vous et plus elle restera apprivoisée. Mais si vous venez à lui consacrer moins de temps, alors très vite sa méfiance reviendra.


Photo de Eric Bryan issue de Flickr, licence Creative Commons.


De même, il faut l'habituer très jeune à être caressée et touchée car ce sont des oiseaux qui n'aiment pas trop les contacts physiques avec leur maître. Beaucoup de colliers trop peu manipulées n'acceptent pas de se faire caresser et tolèrent uniquement d'être prises pour se percher sur l'épaule de leur maître. Il faut donc chercher à prévenir cela en habituant l'oiseau au contact de la main.

Paradoxalement, les colliers sont très proches de leur maître et apprécient leur contact. Il est possible de nouer un lien très fort avec cet oiseau ce qui fait que certaines personnes sont très contents de leur perruche à collier avec laquelle ils partagent beaucoup de chose. Ce ne sont pas des oiseaux indépendants. C'est ainsi qu'elles apprennent à imiter des sons et à parler.

C'est également une perruche qui a un grand besoin d'occupation. Elle est active et aime être stimulée. Ainsi, elle apprend facilement des tours, et est volontaire pour apprendre ce qui en fait un oiseau très intéractif avec son maître même si elle n'aime pas les caresses. C'est d'ailleurs un oiseau exclusif, qui aura tendance à ne faire confiance qu'à la personne qui s'occupera d'elle au quotidien.

Si l'on ne met pas assez de jeux à sa disposition, elle peut rapidement se montrer très destructrice car elle aime déchiquetter et si l'objet à machouiller ne vient pas à elle, alors elle viendra à lui ... Comme elle a un bec très puissant, cela peut vite devenir un problème ... Il est également important de renouveller régulièrement les jeux dont elle dispose afin qu'elle ne s'en lasse pas.


Propension à crier :

Photo de Challiyil Eswaramangalath Pavithran Vipin issue de Flickr, licence Creative Commons.

La perruche à collier a un cri strident, puissant et peu se montrer bruyante. Elle est à éviter en appartement si vous avez des voisins qui n'aiment pas trop les oiseaux. De même, il est prudent d'aller constater la puissance de son cri en animalerie ou en élevage avant d'en acheter une et vérifier que tous les membres de la famille pourront tolérer ses cris.

C'est un oiseau qui peut facilement apprendre à imiter des sons, il est courant de voir des perruches à collier qui imitent quelques bruits ou mélodies. Ce n'est pas une excellente parleuse mais elle peut tout de même apprendre à prononcer quelques mots.

[RETOUR]