Articles

Articles

 

Sommaire:

 


L'éducation et les sorties dans la maison :


Vu la taille d'un lapin, il n'est pas envisageable de le laisser en cage 24h/24 car il est impossible de trouver une cage lui permettant de faire suffisamment d'exercice. Deux possibilités s'offrent donc au propriétaire : faire vivre le lapin dans un grand clapier / parc extérieur ou laisser sortir quotidiennement le lapin dans la maison.

Un lapin peut être éduqué et DOIT être éduqué pour pouvoir sortir en toute sécurité dans la maison. S'il n'apprend pas un minimum de règles, il peut faire de gros dégats, se blesser, voire se tuer !

L'éducation commence dès l'achat, ou plutôt, dès les premières sorties dans la maison. Au début, c'est un travail de tous les instants puisqu'il ne faut pas céder : les règles que vous choisissez d'instaurer doivent être toujours respectées, quitte à les répéter très régulièrement au début.

Apprendre la propreté :
C'est la première étape pour que les sorties deviennent agréables pour vous ! Avant d'aborder le sujet de l'apprentissage de la propreté, il faut faire une mise au point sur ce qu'est la propreté pour le lapin. Un lapin peut se retenir pour aller faire ses besoins dans un bac. Par contre, le lapin utilise son urine ET ses crottes pour marquer son territoire, c'est un comportement inné et naturel pour lui qu'il est impossible de modifier via l'éducation. Dans ce cas, le lapin déposera des jets d'urine sur des objets choisis pour marquer son territoire et déposera des ribambelles de crottes pour indiquer également qu'il est le propriétaire des lieux ! Mais ce comportement est intimement lié au comportement sexuel et il disparait si le lapin, ou la lapine, est stérilisé ! Face à un lapin qui était propre et qui soudainement ne l'est plus, il faut donc avant tout voir s'il est stérilisé ou non : s'il est stérilisé, alors d'autres causes peuvent expliquer se soudain "retour en arrière" dans l'éducation.

Pour apprendre au lapin à être propre dans la maison, il faut qu'il le soit dans sa cage. Il faut donc commencer par ne plus mettre de la litière partout dans le fond de la cage mais uniquement dans un bac à litière (type bac pour chat) placé dans la cage. On remplira ce petit bac de litière et le reste du fond de la cage sera recouvert d'un tissus, d'un lapin ou sera laissé tel quel. Ensuite, il faut inciter le lapin à se servir de ce bac en y placant ses crottes. Si le lapin commence à uriner ou s'il semble vouloir faire ses besoins, il faut le prendre et le mettre dans son bac, en le caressant calmement s'il fait ses besoins dans le bac (ou en lui donnant une friandise si vous préférez). Il est inutile de gronder le lapin s'il fait hors du bac, cela ne servirait à rien. Au début, cela demande donc de l'investissement et un peu de temps passé avec le lapin. En 1 semaine, le lapin doit commencer à faire régulièrement ses besoins dans son bac de cage. Ensuite, certains lapins se contenteront de retourner dans leur cage pour faire leurs besoins, alors que d'autres auront besoins de plusieurs bacs placés à des endroits stratégiques dans la maison.

Lorsque le lapin a compris la notion de propreté dans la cage, vous pouvez commencez à lui apprendre la propreté dans la maison. Pour cela, commencez par ne lui donner accès qu'à une petite pièce (donc ne le lachez pas dans le salon dès les premières sorties ...). Le principe reste le même : s'il fait hors de la cage, prenez ses crottes et placez le avec elles dans le bac. Si vous le voyez sur le point de faire ses besoins par terre, prenez le, mettez le dans son bac et félicitez le s'il y fait ses besoins. De même, il faut compter environs 1 semaine pour que le lapin comprenne le principe.

Vous pourrez ensuite progressivement élargir la zone de sortie mais si le lapin a accès à un large territoire il faudra envisager de mettre plusieurs bacs dans la maison ... tout simplement car il risque d'avoir la "flemme" de retourner jusqu'à sa cage ! 

Si votre lapin met un temps anormalement long à devenir propre, essayez de changer l'emplacement du bac car souvent cela peut suffire. En effet, le lapin peut juger que le bac est dans un endroit trop "passant" ou trop "à découvert" ou autre ... Dans la cage, l'endroit le plus approprié est sous le ratelier de foin s'il y en a un car c'est souvent à cet endroit que le lapin preferera faire ses besoins.

Si votre lapin était propre et redevient sale, plusieurs pistes sont à explorer :
- Votre lapin a environs 3 mois et il atteint sa maturité sexuelle : il se met à marquer son territoire en faisant ses besoins partout dans la maison, il est donc préférable d'envisager une castration
- Vous avez changé quelque chose chez vous, ce qui a perturbé votre lapin : les lapins sont des grands sensibles et il en faut peu pour les chambouler : un nouvel animal, une redécoration de la maison, un changement de litière etc ... Dans ce cas, essayez de revenir à l'ancienne situation qui convenait mieux à votre lapin ou attendez qu'il se fasse au changement et qu'il redevienne propre.


Apprendre à ne pas faire de bétises :

Là encore, il y a bétise et bétise. Certaines bétises sont liées au comportement curieux du lapin qui aime ronger tout ce qui l'intéresse, tout ce qui a une texture amusante. D'autres bétises en revanche sont liées au comportement sexuel du lapin qui cherche à marquer son territoire et à s'instaurer "dominant du groupe". 

Un lapin qui cherche à marquer son territoire choisira généralement des endroits stratégiques, c'est à dire des endroits fréquentés par les autres membres de son groupe afin de bien montrer que c'est "lui le chef". Il aura donc tendance à uriner (ou faire ses crottes) là où vous et vos animaux domestiques avez tendance à vous installer : le canapé, le lit, le panier du chien, le tapis devant la télé etc ... Ce type de comportement ne peut être inhibé qu'en stérilisant l'animal.

En revanche, il est totalement possible d'apprendre au lapin à ne pas ronger votre mobilier MAIS pour cela, il faut lui donner autre chose à ronger ! En effet, ici on fait du troc, et on n'interdit pas simplement au lapin de s'occuper. Votre lapin s'ennuiera vite une fois qu'il aura fait 3 fois le tour de votre maison et qu'il en connaitra les moindre recoins et contrairement à ce qu'on pourrait penser, errer sans but dans votre maison ne l'occupe pas spécialement. Face à l'ennui, il va chercher à s'occuper en détruisant des objets. Vous pouvez lui expliquer que tel objet est interdit, simplement en lui disant un "Non" ferme quand il tente d'y toucher. Mais il faut ensuite lui montrer quel objet il peut ronger : il faut donc soit lui mettre un jouet devant le nez, soit l'emmener dans sa zone de jeux. De même, il est important de varier les jeux que vous proposez à votre animal afin de sans cesse stimuler son intéret pour ces objets  : s'il voit le même jouet depuis 6 mois, alors ce jouet faire partie du paysage pour lui, il faut lui proposer autre chose de nouveau !


Voici quelques objets que vous pouvez laisser à disposition du lapin pour qu'il les ronge :
- Des balles ou autres objets en fibres naturelles (osier, paille) : on en trouve de très nombreux modèles dans les magasins de décoration ou dans certaines animaleries.
- Des branchages d'arbres fruitiers : ils intéresseront plus le lapin s'ils sont frais et contiennent encore des feuilles. Pensez à bien les laver et ne les récoltez pas en bordure de route. Vérifiez toujours que l'arbre choisi n'est pas toxique.
- Des tapis en jonc de mer : disposés dans la cage ou à proximité ils sont souvent appréciés comme lieu de couchage et comme objet à ronger
- Du carton : il n'est pas dangeureux du moment que le lapin ne l'avale pas en grosse quantité et s'il n'est pas recouvert d'impression (l'ancre est toxique).
- Un arbre à chat : les lapins les apprécient et aiment ronger les fils enroulés autour du tronc.

Par la suite, il suffira de déterminer les matières que votre lapin préfère (paille, bois, corde etc ...) pour lui trouver des jouets dans ce matériau. N'hésitez pas à prendre des jouets destinés à d'autres espèces : jouets pour chiens, pour perroquet etc ... 


Les sorties hors de la maison : est une bonne idée ?

Le lapin est un animal fragile. Une sortie peut tourner au cauchemar si toutes les mesures de sécurité n’ont pas été prises. Dans tous les cas, la sortie devra profiter aussi bien à vous qu’à votre animal, c’est pourquoi tous les lapins ne sont pas fait pour les sorties en extérieur (trop stressés, peureux, vifs …).
Si toutes les précautions sont prises, une sortie peut être un moment très agréable à passer avec son petit compagnon.

Votre lapin est il fait pour une sortie ?

C’est la première question à se poser : notre lapin s’amusera t il dehors ? Beaucoup de lapins seront trop stressés, trop peureux, ou trop vifs pour que la sortie leur soit profitable. Si votre animal à tendance à courir se cacher au moindre bruit, s'il a encore peur de vous, alors mieux vaut ne pas le sortir.

Pensez que dehors, votre lapin sera confronté à des bruits et des odeurs qu’il ne connaît pas. Il est possible que des personnes qu’il ne connaît pas viennent le voir …

Il est préférable de ne pas faire sortir un lapin de moins de 6 mois dehors car son ossature est encore très fragile.

Les précautions à prendre :

AVANT de sortir un lapin en extérieur de vérifier que ses vaccins sont à jour. En effet, dehors il pourra être en contact avec des selles de lapin sauvages, des moustiques etc qui peuvent le contaminer avec la myxomatose ou le VHD.
Un lapin qui sort en extérieur doit être vermifugé plus souvent qu'un lapin d'appartement : dans l'idéal 4 fois par an.

Il est préférable de sortir votre lapin dans un endroit ombragé, comportant une clôture (pour limiter les risques de fuite), et non public. Dans un lieu public, votre animal pourrait rencontrer des chiens ou des chats. Ces prédateurs sont tellement rapides qu’ils pourraient le tuer avant même que vous n'ayez réagi. Les rapaces sont aussi des prédateurs à ne pas négliger.

Le mieux est de le sortir sous des températures inférieures à 25°c et supérieures à 18°c, pour son bien être. Si votre animal respire de l’air trop froid, il pourrait tomber malade.

La sortie :

Avant tout, il faut penser à préparer un peu d’eau votre animal. Le mieux est de le nourrir avant la sortie, afin que votre animal ne soit pas tenté de grignoter l’herbe de son lieu de sortie. En effet, de nombreuses plantes d’extérieur (boutons d’or, certains arbres, trèfles lorsqu’ils sont absorbés en grande quantité) sont toxiques pour nos lapins, et ces derniers n’ont jamais appris à les reconnaître, contrairement aux lapins sauvages.

L’enclos pour lapin est utile si vous surveillez votre lapin car il peut creuser un trou pour passer sous l'enclos. La laisse, quant à elle, peut se révéler dangereuse car votre animal n’aura pas conscience d’être attaché. En se baladant, il pourrait sentir quelque chose qui le retient, s’affoler, se débattre et se faire très mal avec la laisse (étranglement, amputation, fracture). Dans tous les cas, votre lapin ne vous suivra pas comme le ferait un chien, il avancera dans n’importe quelle direction, sans se préoccuper de vous.

Le mieux est de le sortir dans un jardin ou un parc avec enclos, mais si cela n’est pas possible, préférez un endroit vaste et dégagé. Le lapin ne doit pas pouvoir se cacher dans un trou, un buisson, ou autre recoin duquel vous auriez du mal à le retirer … De plus, plus l’endroit sera plat, plus vous pourrez voir arriver de loin un chien ou un chat.

Le plus sécuritaire est d’avoir avec vous une boîte de transport pour chat (la plus adaptée à la taille du lapin) afin de pouvoir y glisser l’animal si un prédateur survenait.

 


Comment répérer les signes d'ennui et y remédier ?


En captivité, il est difficile d'offrir au lapin tout l'espace dont il aurait besoin. La cage qu'on met à sa disposition est forcément trop petite par rapport à ses besoins en exercice, il peut à peine y faire quelques bonds. D'autre part, en captivité le lapin n'a pas à chercher sa nourriture, nous la lui mettons à disposition à volonté tous les jours et nous avons même tendance à lui offrir des aliments qui se mangent trop rapidement (légmes coupés en morceaux, granulés).

Alors qu'un lapin sauvage passe sa journée à pâturer, à creuser son terrier ou à intéragir avec les autres, notre lapin domestique est contraint à attendre dans sa cage que la journée passe. Les sorties que nous lui proposons sont pour lui le seul moment de la journée où il peut se changer les idées.

Certains lapins se contenteront sans problème du rythme de sorties que nous leurs proposons : cela suffira à satisfaire leur besoin d'occupation et le reste de la journée ils s'occuperont autrement dans leur cage ou dormiront. D'autre en revanche vivrons mal cet enfermement obligé et développeront des signes d'ennuis qui peuvent se transformer en véritables Toubles Obsessionnels Compulsifs (TOC) au fil du temps. Nous avons tendance à ignorer ces signes de mal être, sauf quand ils deviennent dérangeant pour nous (= lapin qui ronge ses barreaux) auquel cas nous cherchons vite une "solution" au problème. Malheureusement, une fois le TOC installé, il est souvent difficile et long d'y remédier. Le mieux est de prendre le problème à la racine en décelant les premiers signes d'ennuis pour y remédier rapidement avant que le problème devienne ingérable.

Quels sont les signes d'ennuis ?


Face à l'ennui, le lapin peut réagir de 2 façons : soit il va s'agiter, soit il va au contraire s'inhiber totalement pour ne plus bouger. Selon la réaction du lapin, vous pouvez donc observer :
- Un lapin qui tourne en rond dans sa cage ou fait des allés retours sur un côté de la cage.
- Un lapin qui ronge les barreaux de la cage.
- Un lapin qui passe son temps à lécher ses pattes, son torse voire ses flancs au point de s'arracher les poils et/ou de se blesser (attention, il peut aussi s'agir d'un problème de santé, ou d'une grossesse nerveuse, à vérifier avec le vétérinaire !)
- Un lapin qui reste sans bouger dans un coin de sa cage toute la journée (parfois dans son bac à litière)
- Un lapin qui démonte constamment son ratelier ou d'autres objets de la cage.
- Un lapin qui mange moins ou au contraire beaucoup plus (l'obésité étant souvent une conséquence de l'ennui et du manque d'exercice)

Attention : Le fait de renverser la gamelle et de creuser dans la cage relève plus de l'instinct que de l'ennui. Beaucoup de lapins, même ceux "bien dans leur tête", renversent leur gamelle : il faut simplement veiller à acheter des gamelles très lourdes. Quant au fait de creuser, c'est un instinct naturel pour le lapin, il est donc inutile de le gronder car il sera impossible d'y remédier. Le mieux, si le lapin à accès à l'extérieur, est de dédier un petit coin du jardin où le lapin peut s'amuser à creuser comme il en a envie. En intérieur, vous pouvez utiliser un grand carton dans lequel vous disposez du papier journal par exemple et où le lapin peut aller creuser et déchiqueter le journal.


Comment y remédier ?

Il faut trouver des moyens de stimuler l'environnement de votre lapin. Voici plusieurs axes de réfléxions :
- Le lapin doit avoir du foin à volonté à disposition puisqu'il passe naturellement une grande partie de la journée à mâcher du foin (et ça l'occupe !). Il peut être intéressant de lui donner régulièrement des végétaux pour varier son menu. La première chose à faire avec un lapin qui s'ennui est donc de bannir les granulés car ils coupent l'appetit du lapin (qui en plus les mange très rapidement)
- Essayez de lui offrir des objets variés à ronger, en les changeant régulièrement. Il est toujours préférable de mettre qu'un seul jouet à disposition mais de le changer toutes les semaines plutôt que de mettres 10 jouets et de les laisser des mois car ils finissent rapidement par "faire partie du paysage". Vous pouvez trouver des idées dans la page accessoires.
- Dans la mesure du possible, sortez plus souvent votre lapin. Si vous ne le sortez pas par peur qu'il fasse des bétises, alors c'est le moment de prendre en main son éducation puisqu'un lapin en cage 24h/24 s'ennui forcément !
- Offrir un compagnon est une possibilité mais il est important de bien envisager la possibilité que votre lapin n'accepte jamais son nouveau compagnon et que vous vous retrouviez avec 2 cages (ou que vous soyez obliger de trouver un nouveau foyer à l'un des deux animaux). Dans tous les cas, il faudra stériliser les 2 animaux et avoir 2 cages au moins temporairement ! Malgré tout, si l'intégration se passe bien, alors la présence d'un compagnon offre une merveilleuse source d'occupation pour votre lapin.

 


Mon lapin me mord : comment réagir ?

Il faut d'abord bien comprendre la raison de cette morsure car, selon les causes, les réactions de votre part doivent être différentes.


Le lapin a mal :

Il est possible que votre animal se soit fait mal ou se soit blessé et qu'il ait voulu se protéger. D'une manière générale, quand un animal vous mord, vérifiez, si possible, qu'il n'y a pas un point sensible où il a mal. Ceci est d'autant plus vrai si le lapin se met à mordre du jour au lendemain, sans raison, dès que vous le manipulez. Il peut être difficile pour un propriétaire d'identifier la cause de la douleur (surtout s'il s'agit d'une douleur due à un organe interne tel que le foie, le rein etc) et il peut être judicieux de consulter un vétérinaire pour écarter cette cause de morsure.

Il s'agit d'une femelle gestante/allaitante :

Une femelle gestante peut se montrer plus territoriale, surtout en fin de gestation. Il est possible qu'elle défende le nid qu'elle a construit et il n'y a rien à faire contre cela. Il en est de même avec les bébés, si la mère les défend il faut respecter son instinct maternel. L'idéal est de proposer à la lapine de faire une sortie, si elle sort d'elle même il est fort probable qu'elle ne se rende pas compte que vous en profitez pour manipuler les bébés.

Le lapin a peur ou est stressé :

Un lapin qui a peur pour se montrer très agressif : il peut émettre un grognement, charger et mordre violement ... Toutefois, en tant que proie, un lapin peureux ne mordra que s'il se sent coincé : il cherchera en priorité à fuir ce qui lui fait peur. Si le lapin vous attaque spontanément sans avoir d'abord cherché à fuir ou sans s'être agité dans la cage, c'est qu'il ne s'agit pas d'une morsure de peur.

Si le lapin a peur de l'Homme, il faudra l'apprivoiser en douceur en commençant simplement pas le mettre dans une pièce où il vous voit souvent. Il faut déjà qu'il s'habitue à vous en vous observant à des moments où vous ne cherchez pas à le manipuler. Une fois qu'il se montre détendu lorsque vous êtes près de la cage, vous pourrez tenter de l'appâter avec des friandises. Par exemple, repérez un fruit ou légume qu'il apprécie tout particulièrement et ne lui en donnez plus à volonté : s'il veut en manger il devra venir le chercher dans votre main. Petit à petit vous gagnerez sa confiance, l'important étant de ne pas le brusquer. Evitez les approches "par dessus" (caresses sur la tête par exemple) car un lapin peureux peut l'interpréter comme l'attaque d'un prédateur.

Un lapin stressé peut également mordre dès qu'on cherche à le contraindre. Par exemple, un lapin qui vit avec 2 chiens agités, qui aboient beaucoup et courent devant sa cage peut se mettre à mordre dès qu'on cherche à l'attraper, et ce non pas par peur de l'Homme mais parce que quand on l'attrape son stress engendre une peur irraisonnée qui le pousse à vouloir fuir. Dans ce cas, le fait d'attraper le lapin est "la goutte d'eau qui fait déborder le vase". Le seul moyen de remédier à ce genre de situation est de mettre le lapin dans un environnement plus calme, loin des prédateurs (chiens, chats ...), et loin des sources de bruits (enfants, oiseaux, télé, radio ...).

Le lapin défend son territoire :



Le lapin est un animal très territorial par nature. Par instinct, il défend surtout sa nourriture et son lieu de couchage est c'est pourquoi un lapin territorial mordra souvent quand vous tenter de changer sa nourriture ou de l'attraper dans son abri. La première chose à faire est d'éviter de provoquer le lapin, le mieux est de ne pas l'attraper dans son abri et d'attendre qu'il sorte en balade pour changer sa nourriture.

Ce comportement territorial est fortement lié aux hormones sexuelles, c'est pourquoi une stérilisation permet très souvent de résoudre le problème.

 

Le lapin a pris une mauvaise habitude :

C'est souvent un problème d'éducation.

Il peut s'agir d'un lapin qui a compris que quand il mord vous le laissez tranquille : dans ce cas il faut y remédier mais il faut aussi apprendre à ne pas déranger le lapin quand il ne le souhaite pas => votre lapin n'est pas une peluche à votre service !

Il peut aussi s'agir d'un lapin qui mord pour attirer l'attention, c'est qu'il se place comme dominant pas rapport à vous et qu'il exige de vous des caresses : à vous de restaurer une hiérarchie !


Pour remédiez aux morsures, il est important d'indiquer au lapin le comportement que vous n'acceptez pas : dites "NON" fermement au moment où il vous mord. Ensuite, il faut rajouter une mesure "désagréable" pour le lapin : le remettre dans sa cage peut être une solution mais le lapin risque d'associer la cage à quelque chose de négatif. Vous pouvez le mettre à l'écart dans une petite pièce, dans une boite de transport, ou l'obliger à rester dans un coin. Dans tous les cas, cette punition ne doit pas durer plus de 5 min car après le lapin "oublie" la morsure qui a eu lieu il y a plusieurs minutes et qu'il est punit à cause de ça.
Il est important d'être constant dans vos punitions : ce qui est interdit doit toujours l'être, même si le lapin essaye de vous mordre 10 fois de suite.

Si la morsure est liée à un problème de hiérarchie, il peut être intéréssant d'envisager une stérilisation et d'associer l'éducation anti morsures à des mesures visant à faire redescendre le lapin dans la hierarchie (ne pas laisser le lapin monter sur les canapés, ne pas le caresser quand il réclame des caresses mais uniquement à des moments où il réclame pas).

La morsure d'erreur :

Vous avez tenté de séparer vos deux lapins qui se battaient, l'un d'eux s'est senti agressé et vous a mordu : c'est votre faute ! Lorsque l'on sépare deux animaux qui se battent, il faut se protéger, ou agir avec des serviettes pour empecher l'animal de vous mordre. Si c'est une morsure d'erreur, l'animal ne deviendra pas pour autant agressif par la suite, normalement il ne devrait plus refaire la même erreur.

Il arrive aussi que des lapins morde par erreur à travers les barreaux en pensant qu'on leur tend une friandise. Le meilleur moyen d'éviter ce cas, c'est de ne pas habituer le lapin à recevoir de la nourriture à travers les barreaux ...


Le lapin est agressif :


Dire qu'un lapin est agressif est souvent abusif. Un animal attaque toujours pour une raison. Il peut s'agir de défence du territoire, de douleur, de peur etc. Lorsqu'on dit que le lapin est agressif c'est souvent que l'animal a pris l'habitude de réagir très violement de façon inadaptée et exagérée par rapport à la "menace". Par exemple, le lapin charge et mord dès que vous ouvrez la porte de la cage, alors que concrètement vous n'avez pas adopté de comportement menaçant vis à vis de lui.

Dans la majorité des cas, il est possible de remédier aux attaques ou, au moins, de diminuer de façon importante leur fréquence d'apparition. Il faut, pour cela, identifier la cause de l'agression et chercher comment y remédier.

L'agressivité n'est donc pas une cause de morsure "à part", il s'agit simplement d'une éxagération des cas cités dans les paragraphes précédents.





La quarantaine : un passage indispensable !


Lorsqu'on achète un second lapin ou un cochon d'inde, on est souvent pressé de le mettre avec celui que l'on a déjà pour "voir comment ça se passe". Malgré tout, il est important d'attendre un peu avant de réaliser l'intégration, afin de préserver la santé du nouveau venu, de vos anciens animaux mais aussi pour que l'intégration se déroule dans de bonnes conditions.

L'achat d'un nouveau lapin implique donc d'avoir 2 cages pendant au moins 15 jours !


Pourquoi une quarantaine ?

Les raisons sont nombreuses :

- L'animal doit s'habituer à vous, vous devez l'apprivoiser afin de pouvoir le manipuler correctement lorsqu'il sera intégré avec son futur copain. Ceci est notamment important si l'intégration ne se passe pas très bien : si le nouveau est peureux et stressé par une intégration difficile, vous ne pourrez plus du tout le toucher !

- S'il s'agit d'un lapereau d'animalerie à peine sevré, la quarantaine lui permettra d'atteindre un poids respectable (et éventuellement de s'engraisser un peu s'il est maigre !) avant l'intégration. Certes il est conseillé d'intégrer un jeune animal pour faciliter les rencontres mais il est dangereux d'intégrer un lapereau minuscule et chétif face à un lapin de 2-3 kilos ! Mieux vaut attendre que le lapin grandisse un peu et qu'il atteigne les 2 mois et demi. En effet, la puberté du lapin survient vers ses 3 mois et c'est à ce moment là que les changements hormonaux peuvent rendre l'intégration plus difficile !

- La quarantaine permet d'habituer le lapin aux bactéries qui circulent dans la maison, ainsi qu'à celles des autres lapins, et ce, en douceur, car une grosse dose de bactéries d'un coup risquerait d'affaiblir le nouvel animal. D'ailleurs ceci est aussi valable pour vos lapins qui s'habitueront petit à petit aux bactéries introduites par le nouveau nouveau.

- Si votre animal dévelloppe une maladie vous pourrez le soigner sans contaminer vos autres lapins. N'oubliez pas que chez les lapins, de nombreuses maladies contagieuses peuvent provoquer la mort des animaux en très peu de temps.

- La quarantaine est l'occasion de mettre les vaccins de tous vos animaux à jour, afin d'éviter l'apparition de maladies graves. Un bilan de santé fait par un vétérinaire est aussi un bon point. Pensez aussi à faire un traitement anti parasitaire au nouveau venu, et éventuellement un traitement anti coccidien ...

- La quarantaine permet de faire une transition alimentaire en habituant petit à petit le lapin aux aliments que vous donnez habituellement à vos autres lapins. Ainsi, lors de l'achat d'un nouveau lapin, pensez à acheter aussi la nourriture qu'il mangeait jusque là, afin de lui éviter les problèmes digestifs que peut occasionner un changement alimentaire trop brusque.

Qu'est ce qu'une quarantaine?

Cela consiste à isoler le lapin dans une cage, dans une pièce à part, la plus éloignée possible de vos autres lapins. Si vous pensez que votre nouveau lapin peut être porteur d'une maladie (si ses anciens compagnons de cage avaient un état de santé douteux, par exemple), alors l'idéal reste de faire héberger le lapin chez une connaissance pour ne pas contaminer les votres s'il devait être malade ! La quarantaine dure 2 semaines, ce qui correspond au temps d'apparition de la plupart des maladies contagieuses.

Durant ces 2 semaines, il ne faudra pas que votre animal soit en contact avec vos autres lapins. De même, après avoir manipulé l'(les) habitant(s) de l'une ou l'autre cage, vous devrez vous laver les mains pour évitez de transmettre trop de bactéries ...  La plupart des virus ou bactéries responsables des maladies se transmettent par les sécrétions nasales, oculaires, buccales voire via l'urine. Si le nouveau venu à tendance à éternuer beaucoup, il est préférable de changer de tee-shirt/pull après l'avoir manipulé et de se laver les mains jusqu'aux coudes.

La quarantaine est donc très utile, voire carrément indispensable, bien qu'il soit très dur de résister face à un ptit bout de chou tout seul dans sa cage alors qu'on a très envie de le présenter à ses nouveaux copains.

Si le lapin a l'âge requis, la quarantaine peut être l'occasion de le faire stériliser avant de l'intégrer, ce qui facilitera considérablement l'intégration !



La cohabitation entre lapins (ou avec un cochon d'inde) :

Avant toute chose, il faut être conscient que mettre deux lapins ensemble n'est pas facile, en particulier quand il s'agit d'un lapin adulte qui doit en accepter un plus jeune. Les lapins sont très territoriaux et n'hésitent pas à recourir aux morsures pour défendre leur territoire.


Entente entre un lapin et un cochon d’inde :

Il est courant de voir cohabiter un lapin et un cochon d'inde. Cette cohabitation se passe généralement bien mais quand les choses dérapent cela se solde souvent par la mort du cochon d'inde. 

Le lapin et le cochon d'inde ne font pas partie de la même espèce et proviennent de milieux naturels très différents. Ils n'ont pas du tout la même façon de communiquer ce qui peut conduire à des malentendus et à des disputes. Les faire cohabiter c'est un peu comme si vous viviez en colocation avec un indien d'Amérique qui ne parle pas votre langue et qui ne fonctionne pas du tout comme vous ! Le cochon d'inde utilise beaucoup les sons pour communiquer ainsi que des postures et des positions d'oreilles. Le lapin utilise d'autres voies de communication : tapper les pattes au sol, marquage du territoire, soumission par pseudo accouplement etc ... 

D'autre part, le lapin est un animal très territorial et très dominant alors que le cochon d'inde est moins stricte sur ce point. Malheureusement ils n'utilisent pas les même codes sociaux pour se soumettre entre eux. Le cochon d'inde cherchera rarement à dominer le lapin alors que pour ce dernier il sera capital de soumettre le cochon d'inde s'il veut pouvoir cohabiter avec. La soumission passera pas des tentatives d'accouplements et par des petites bagarres. Si le cochon d'inde réagit bien, c'est à dire s'il se tient un peu à l'écart quelques temps, qu'il laisse manger le lapin en premier etc, alors le lapin l'acceptera. Si par contre il ne réagit pas comme il faut, alors les bagarres deviendront de plus en plus graves jusqu'à se solder probablement par la mort du cochon d'inde. Il faut donc être très vigilant !

L'idéal est d'offrir un refuge au cochon d'inde auquel le lapin n'aura pas accès : il faut trouver un abri assez lourd (que le lapin ne puisse pas retourner) et dont l'entrée est assez petite pour que seul le cochon d'inde puisse s'y cacher. Cela lui permettra de se mettre à l'écart si le lapin devient trop violent.

Lapins et cochons d'indes ont par contre la même alimentation ce qui autorise un "partage de gamelle" même s'il faut veiller à ce que le lapin ne défende pas trop violemment sa gamelle. Le lapin peut sans problème boire la vitamine C donnée au lapin : il éliminera sur surplus dans son urine.

Quand la cohabitation se passe mal, c'est donc souvent le cochon d'inde qui en pâtit. Dans ce cas, il pourra exprimer son stress et son mal être en rongeant les poils du lapin : c'est le signe qu'il faut séparer les deux individus ! Il faudra vérifier régulièrement que le cochon d'inde n'a pas de traces de morsures sur le corps.

# Entente entre lapins :

> Mâles :

Mettre deux mâles non castrés ensemble relève de l'exploit. Deux mâles non castrés ayant grandit ensemble ont de très grandes chances de se battre dès qu'ils auront dépassés les 3 mois. En général, on fait donc castrer les deux mâles. S'ils n'étaient pas déjà ensemble, il faut ensuite les habituer à la vie "en couple".

Attention, il faut attendre au moins 2 semaines avant que le taux d'hormones sexuelles ne diminue vraiment après la castration. Durant ces 2 semaines, les lapins auront encore des comportements de mâles non castrés.

> Femelles :

Mettre deux femelles ensemble n'est pas forcément plus simple, car les femelles sont très dominantes et ont beaucoup de mal à accepter les nouvelles. Il est donc conseillé d'acheter deux femelles d'un coup, ou de garder une femelle sur la portée de la mère ...

> Couple :

Mettre un couple ensemble nécessite la castration du mâle. Et, contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas plus simple que pour les deux autres cas. Les femelles étant très territoriales, il est préférable de mettre une jeune femelle avec un mâle castré, et non l'inverse (la femelle n'acceptera pas forcément un jeune mâle, même si justement il s'agit d'un mâle ...).

Vous l'aurez compris, si vous choisissez d'avoir deux lapins, rien ne vous dit qu'ils s'entendront à vie ou que vous réussirez à les mettre ensemble un jour, il faut donc être prêt à garder deux cages au cas où les présentations se passeraient mal ... L’entente entre deux lapins semble être plus facile lorsque les deux sujets sont encore jeunes, et que le premier lapin n’a pas passé trop de temps seul. Ainsi, il n’aura pas encore pris l’habitude d’avoir un territoire pour lui seul, et sera généralement plus disposé à le partager avec un autre animal. Passé les 3 ans environs, un lapin vivant seul aura plus de mal à en accepter un nouveau.

Déroulement des présentations :

La quarantaine :

Comme dit plus haut, c'est le passage indispensable à l'arrivé de tout nouveau lapin. Je vous laisse lire l'article au dessus qui traite pleinement du sujet.

Les présentations en terrain neutre :

Normalement, lors des présentations entre deux lapins, on commence par faire des présentations en terrain neutre. Il s’agit de sorties dans un lieu où aucun des animaux n’a déposé son odeur. On laisse alors interagir les animaux, et l’on observe leur réaction. De là, on en déduit si oui ou non ils sont prêts à vivre dans la même cage.

Dans le cas d'un lapin, ce n'est pas forcément évident, surtout si votre animal a accès à toutes les pièces de la maison. Dans la mesure du possible, essayez quand même de commencer par ce type de présentations. Ainsi, votre lapin, lorsqu’il rencontrera le nouveau, n’aura pas le sentiment de devoir défendre son territoire contre un intrus (réaction tout à fait normale chez un lapin).

Certaines personnes recommandent de mettre côte à côte les deux cages où vivent les futurs colocataires. Personnellement, dans la mesure où les animaux ne peuvent pas entrer en contact et instaurer leur hiérarchie, je pense que ce n’est pas une bonne idée. Cela a plutôt tendance à énerver les deux camps, plutôt qu’à les aider à s’accepter.

En revanche, il peut être intéressant de mettre dans chacune des cages, un tissus imprégné de l’odeur du lapin qui n’y vit pas. Cela permet à l’occupant de la cage de se familiariser avec l’odeur de son futur compagnon, sans qu’une présence physique l’énerve. Faire cela peut conduire le lapin à uriner plus que d’habitude dans la cage car il voudra bien marquer son territoire.

Mettre les lapins dans la même cage :

Dans un premier temps, il est important que l'habitant initial de la cage ne reconnaisse pas son territoire, car dans ce cas, il le défendrait. Il faut donc bien laver la cage avant de mettre les animaux ensemble, tout en évitant l'eau de javel qui emprisonne l'odeur de l'urine. Utilisez plutôt du vinaigre qui détruit les molécules contenues dans l'urine et donc son odeur. Si, malgré le nettoyage minutieux de la cage, vos lapins se bagarrent, vérifiez que le premier occupant de la cage n'a pas déposé son odeur contre le mur...

Il y aura sûrement, les premiers temps, des disputes avec quelques morsures à la clé. Vérifiez qu’aucun des occupants n'est gravement blessé. S'il n’y a pas de blessure grave, laissez les animaux ensemble. 

Il est important de ne pas sans cesse intervenir en "grondant" les animaux, cela les stresse encore plus et n'aide pas au bon déroulement des présentations. Plus vous interviendrez et plus vous stresserez les animaux en les empéchant de réaliser leur "rituel" normal de présentation. Il est préférable de laisser les lapins se dominer, même si cela passe par quelques petites bagarres, et il ne faut pas chercher à tout prix une présentation sans violence. Tant que la hiérarchie ne sera pas installée le groupe de sera pas stable et, même sans bagarre, les lapins seront stressés. D'où l'intérêt de ne pas mettre un petit lapereau chétif face à un adulte, il vaut mieux attendre que le lapereau ait environs 10 semaines et qu'il soit un peu musclé, cela lui permettra de ne pas se faire gravement blesser à la moindre bagarre. 

Si les présentation se passent mal, demandez vous si vous n'intervenez pas trop, l'idéal étant presque de mettre les lapins ensemble et de quitter la pièce en gardant un oreille tendue pour écouter s'il n'y a pas de grosse bagarre.

En cas de grosse bagarre, commencez par secouer la cage, ou taper sur les barreaux, dans le but de faire cesser la bagarre. Si cela ne suffit pas, ne cherchez pas à attraper un des lapins (même une serviette ou un gant en cuir ne vous protégerons pas contre les dents d'un lapin !). Essayez plutôt de retirer la grille de la cage pour permettre au lapin attaqué de s'enfuir. Sinon tentez de vider un pichet d'eau froide sur les animaux : cela suffit souvent à les arrêter par surprise. Voyez ensuite s'il est nécéssaire ou non de séparer les animaux : s'il n'y a pas de morsure grave il faut les laisser ensemble et essayer de n'intervenir que si vous voyez une bagarre encore plus grave. En effet, desfois on s'impressione de peu et ce qui nous semble être une bagarre mortelle n'est en fait qu'une "mise au point" pour les lapins ...

Si la cohabitation se passe vraiment mal, c'est à dire si les lapins se battent au sang, alors il faut les séparer et retenter des présentations 1 ou 2 semaines plus tard. En attendant, il peut être bien d'intervertir les lapins de cage ou de transferer des accessoires d'une cage à l'autre pour que les lapins sentent leurs odeurs.

Résumé : La cohabitation entre deux lapins restera toujours assez délicate. Un lapin vivant en couple ou en groupe sera, en général, un animal plus heureux. Le propriétaire doit cependant être conscient qu'outre le risque que la cohabitation ne se fasse jamais, une telle entreprise a un coût (castration, achat d'une deuxième cage, soins vétérinaires en cas de blessures graves ...).


La stérilisation du lapin : quand y penser ?


La stérilisation est un acte à envisager quasi systématiquement lorsqu'on adopte un lapin. En effet, le lapin a un comportement sexuel très exarcerbé qui influe beaucoup sur sa façon d'intéragir avec ses congénères ou l'Homme et qui le rend très territorial. Il en résulte de nombreux désagréments pour le propriétaire : lapin qui urine et crotte partout, lapin qui ne peut cohabiter avec un congénère sans se battre, lapin qui mord ou qui défend férocement sa cage etc ...

Le lapin atteint sa maturité sexuelle à 3 mois et à partir de cet âge il commencera à exprimer un comportement sexuel d'adulte. Il est donc préférable de le faire stériliser assez rapidement. Les vétérinaires préfèrent généralement stériliser un animal qui a atteint sa taille adulte mais si votre vétérinaire à l'habitude des NACs il peut tout à fait stériliser un jeune, seule les précautions lors de l'anesthésie varient.

Pour un vétérinaire ayant déjà pratiqué l'acte, stériliser un lapin n'est pas quelque chose de difficile à réaliser. Cependant, comme pour tout intervention chirurgicale, des risques existent : risques liés à l'anesthésie, à une infection de la plaie ou encore aux points de sutures qui cèdent. Prenez le temps de parler de ces risques avec votre vétérinaire afin de prendre la décision de l'opération en connaissance de cause. Malgré tout, sachez qu'une stérilisation est une opération "de routine" sur un animal en bonne santé, les risques sont donc minimes !

Prix d'une stérilisation :
- Pour un mâle : entre 80 et 100 euros
- Pour une femelle : entre 100 et 150 euros

Le prix est généralement calqué sur la stérilisation d'un chat.

Il faut compter environs 2 semaines pour que les hormones sexuelles disparaissent. Les comportements indésirables cessent ensuite petit à petit. Un mâle reste potentiellement fertile environ 1 semaine, il est donc préférable d'attendre au moins 7 jours avant de le mettre avec une femelle.





Les pododermatites, qu'est ce dont ?








La fragilité osseuse du lapin.









La myxomatose et la VHD, deux maladies à connaître !